Espace Social Pour l'Education la Réinsertion et la Réflexion

Le Rapport d’Activité (pour l’année 2019) est en ligne

Le Rapport d’Activité (pour l’année 2019) est en ligne

Le Rapport d’Activité 2020 pour l’année 2019 est en ligne.  Vous pouvez le consulter ci-dessous (cliquez sur la croix du lecteur pour le lire en plein écran ou le télécharger en cliquant … Continuer la lecture de Le Rapport d’Activité (pour l’année 2019) est en ligne

Bulletin Info SIAO 95 Octobre 2020

Bulletin Info SIAO 95 Octobre 2020

Télécharger le dernier Bulletin Info SIAO 95 Au sommaire ce mois-ci : Indicateurs SIAO (p1) Pérennisation de 14 000 places d’hébergement à l’échelle nationale (p2) Nouvel appel à manifestation d’intérêt lancé par Emmanuelle … Continuer la lecture de Bulletin Info SIAO 95 Octobre 2020

Rencontre entre le C.E.S.E. et ESPERER 95

Rencontre entre le C.E.S.E. et ESPERER 95

Le premier ministre a interrogé le CESE sur les conditions d’une meilleure réinsertion des personnes détenues. Quelle place est-il donné à cet objectifs dans les missions des services pénitentiaires ? Avec quels … Continuer la lecture de Rencontre entre le C.E.S.E. et ESPERER 95

Synthèse Séminaire des 40 ans

Synthèse Séminaire des 40 ans

  Comment résumer nos actions, nos engagements, nos combats, nos « coups de gueule » en une journée, en un événement… sacré challenge que nous n’avons pas souhaité relever tant il nous … Continuer la lecture de Synthèse Séminaire des 40 ans

Répertoire des acteurs sociaux du Val-d’Oise

Répertoire des acteurs sociaux du Val-d’Oise

Le répertoire des acteurs sociaux du département Val d’Oise  est maintenant disponible. Le sommaire est interactif ; n’hésitez pas à cliquer. Si vous souhaitez être ajouté dans le répertoire, ou nous indiquer … Continuer la lecture de Répertoire des acteurs sociaux du Val-d’Oise

Guide des dispositifs du Val d’Oise

Guide des dispositifs du Val d’Oise

Le guide des dispositifs d’accueil, d’hébergement, de logement accompagné et d’accès au logement est disponible. C’est l’aboutissement de deux années de travail dans le cadre d’une action transversale du Plan Départemental d’Action  … Continuer la lecture de Guide des dispositifs du Val d’Oise

SIAO : Publication « Référentiel – L’accès logement »

SIAO : Publication « Référentiel – L’accès logement »

Le référentiel « Accès au logement » constitue l’une des actions de la Mission Logement du SIAO 95. Il s’appuie sur les 5 modules de formation dispensés aux travailleurs sociaux de structures par l’équipe … Continuer la lecture de SIAO : Publication « Référentiel – L’accès logement »

Chantier d’insertion « Restaurant Social »

Implantation :

Le Chantier d’insertion est implanté au sein de l’établissement L’Ensemble, Etablissement géré par ESPERER 95 et situé dans la zone artisanale de Francis Combe à Cergy.

Au niveau fonctionnel, ce Chantier d’Insertion est rattaché à l’établissement L’Ensemble ; au niveau structurel, au Service Ateliers et Chantiers d’Insertion (ACI), lui-même intégré au sein du Pôle Insertion – Formation.

Date de création / Genèse :

Depuis 2005, l’association ESPERER mène une réflexion avec la Ville de Cergy, dans l’objectif de regrouper au sein d’un même lieu sur la ville plusieurs structures d’hébergement social pour un public très marginalisé : accueil de jour / de nuit, couplé à une structure d’hébergement d’urgence. Le projet a évolué au fil des années, s’est étoffé, pour aboutir en 2016-2017 à la construction d’un bâtiment sur 7 niveaux, au sein de la Cité Artisanale Francis Combe à Cergy, permettant d’accueillir sur un même lieu : une halte de jour (40 à 50 places), un accueil de nuit (35 places), un CHRS (34 places), une Maison Relais (pension de famille) (30 places).

L’établissement L’Ensemble est inauguré en février 2018.

Au vu de l’expérience de l’association en matière d’ACI, et notamment pour le public féminin, il est ainsi proposé de développer cette activité de restaurant social à travers la mise en œuvre d’un chantier d’insertion pré-qualifiant, prioritairement destiné à un public féminin, permettant de former les personnes à un socle de connaissances et de savoir-être en milieu professionnel transférables à d’autres filières de métiers en tension.

L’ouverture du chantier d’insertion se concrétise le 3 avril 2018.

Missions :

Cette nouvelle activité doit permettre de :

Remobiliser des personnes très éloignées de l’emploi, avec une nouvelle activité support permettant d’accueillir potentiellement davantage de femmes que sur les autres chantiers d’insertion de l’association.

L’objectif est également de réfléchir le projet de la manière la plus exemplaire possible en termes de qualité des repas fournis, de circuits courts, et de démarche écoresponsable, afin d’en faire un véritable outil pédagogique en interne, auprès de l’ensemble des publics a

 

Agréments / Conventions :

Conformément à l’Article L. 5132 du code du travail, l’insertion par l’activité économique a pour objet de permettre à des personnes sans emploi, rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières, de bénéficier de contrats de travail en vue de faciliter leur insertion professionnelle.

L’insertion par l’activité économique, notamment par la création d’activité économique, contribue également au développement des territoires.

La qualité de l’ACI et de son programme d’action conditionne la délivrance d’un agrément annuel instruit par les services de la DIRECCTE-UD95 et délivré par le Conseil Départemental d’Insertion par l’Activité Economique (CDIAE). Cet agrément précise aussi le nombre de postes d’insertion autorisé via des Contrats à Durée Déterminée d’Insertion (CDDI).

Il donne lieu à l’établissement d’une convention entre l’Etat et la structure porteuse qui permet de bénéficier d’une subvention « d’aide aux postes d’insertion », allouée en fonction du nombre d’équivalents temps plein réalisés (ETP), majorée d’un taux modulé de 0 à 10% en référence à trois critères : le type de public, les efforts consacrés à l’insertion et les résultats en sortie.

Au terme de chaque exercice, un dialogue de gestion est organisé par les services de la DIRECCTE-UD95 pour réaliser le bilan de l’année écoulée et projeter la suivante : le Pôle Emploi peut être associé.

Rattachement au programme 102 « accès et retour à l’emploi » de la mission Travail et Emploi :

Action 2 « mise en situation d’emploi des publics fragiles », sous-action 2 « accompagnement des publics les plus en difficulté ».

Faisant partie intégrante des Structures d’Insertion par l’Activité Economique (SIAE), ce Chantier d’Insertion se doit de mettre en place un accompagnement global des salariés en insertion, combinant un suivi des problématiques sociales avec une mise en situation de travail dans le cadre d’un activité professionnelle. Le projet doit être adapté aux besoins des salariés en insertion, à la situation du marché du travail local et à la stratégie d’animation et de pilotage de l’offre d’insertion arrêtée par le CDIAE.

Cadre juridique de référence :

La Loi de lutte contre les exclusions du 29/07/98, le Code du Travail a fixé dans les Articles L. 5132 et suivants.

La Loi n°2008-67 que les Ateliers et Chantiers d’Insertion (ACI) conventionnés par l’Etat sont organisés par les employeurs figurant sur une liste (Le Décret N° 2006-1156 du 15 septembre 2006 précise la liste des employeurs pouvant passer avec l’Etat une convention pour la mise en œuvre d’ACI).

La Loi N° 2005-32 du 18/01/05 de programmation pour la cohésion sociale.

Le Décret n°2014-197 du 21/02/14, portant généralisation de l’aide au poste d’insertion et diverses mesures relatives à l’insertion par l’activité économique.

La réforme de la formation professionnelle de septembre 2018.

Public accueilli :

La co-construction du Chantier d’Insertion, avec le concours du Département du Val d’Oise et le soutien du Fonds Social Européen, implique que 50% des salariés du Chantier d’Insertion doivent être bénéficiaires du RSA à l’entrée sur le chantier.

Capacité :

L’ouverture du chantier d’insertion a démarré avec 8 postes d’insertion dans le cadre de CDDI ; à compter du 5 août 2019, nous passons à 10 postes d’insertion, et ce, en raison de l’augmentation de l’activité (production et livraison de repas pour la Maison Milada), soit 5,94 ETP par session d’une durée de 8 mois.

 

 Modalités d’admission :

Une information est réalisée auprès des prescripteurs en charge de l’accompagnement social et professionnel sur le territoire du Val d’Oise,  qui ont sensibilisé les publics répondant aux critères énoncés ci-dessous sur la spécificité du Chantier d’Insertion proposé par ESPERER 95.

A ce titre, les candidats doivent correspondre à quelques prérequis :

  • Etre apte au travail
  • Maîtrise du Français, oral et écrit
  • Maîtrise des notions de base en Mathématiques
  •  S’engager à mener une recherche active de solution professionnelle : Emploi ou Formation

Deux réunions d’information collective avec tests sont réalisées, puis une communication est faite auprès des candidats retenus et non-retenus.

Une fois les informations préalables à l’embauche et la constitution des dossiers réalisées, une fiche de demande d’agrément est rédigée, puis adressée aux services du Pôle Emploi.

Cet agrément obtenu auprès du Pôle Emploi, les contrats de travail peuvent être établis et les personnes retenues reçues en entretien d’embauche.

Durée de contractualisation :

La durée contractuelle initiale est de 8 mois (hors congés payés), non renouvelable.

Horaires :

2 plannings hebdomadaires alternent selon les équipes

Planning 1 :

  • Lundi : 9h00 à 13h30
  • Mardi : 10h00 à 14h00, puis 14h30-17h30 (Après-midi au Service Accompagnement Formation)
  • Mercredi : 9h00 à 13h30
  • Jeudi : 9h00 à 13h00
  • Vendredi : 9h00 à 15h00

 

Planning 2 :

  • Lundi : 10h00 à 15h00
  • Mardi : 10h00 à 14h00, puis 14h30 à 17h30 (Après-midi au Service Accompagnement Formation)
  • Mercredi : 10h00 à 14h00
  • Jeudi : 10h00 à 15h00
  • Vendredi : 10h00 à 15h00

 

Modalités de fonctionnement et d’accompagnement :

L’activité du chantier porte sur la réalisation de repas et inclura l’ensemble des tâches inhérentes à l’activité relative à une restauration collective (liaisons froides et chaudes) en lien avec le référentiel du titre professionnel « Agent polyvalent de restauration » :

Module 1 « Production culinaire » : Réalisation des opérations préliminaires (épluchage, découpe, décongélation…), Assemblage de produits semi-élaborés, Conditionnement de la production en liaison froide ou chaude, Fabrication, Assemblage et dressage de préparations simples et de fabrications spécifiques (crêpes, pizzas), Participation à la production des plats dans les respects des recommandations du GEM-RCN (Programme National Nutrition Santé).

Module 2 « Approvisionnement et mise en place » : Approvisionnement et réapprovisionnement des linéaires du self, Contrôle de la rotation des produits, Contrôle qualitatif (HACCP), Mise en place de la salle, Stockage et rangement des marchandises, Vérification des bons de livraison et contrôle physique de la marchandise, Livraison en liaison froide.

Module 3 « Laverie – Entretien – Gestion des déchets » : Réception et tri de la vaisselle, Utilisation des équipements dédiés à la plonge, Utilisation optimale des différents produits et matériels, Vérification de la propreté, Tri en sortie, Nettoyage et rangement de la cuisine et de la salle de restaurant, Évacuation des déchets de la cuisine centrale et tri des déchets, Participation à l’entretien des containers poubelles.

Les salariés bénéficient de formations complémentaires certifiantes, ainsi que d’un accompagnement à la recherche d’emploi :

  •  Formation HACCP – Hazard Analysis Critical Control Point
  • Formations SST – Sauveteur et Secouriste au Travail
  • Formation « Habilitation électrique » H0 B0
  • Formation « Sécurité Incendie »
  • Action «  Savoirs de base appliqués »
  • Accompagnement référence de parcours et mobilisation professionnelle
  • Sensibilisation et accompagnement à la démarche de Certification CléA
  • Deux périodes de stage en entreprise, soit 15 jours pour un total de 70 heures/salarié.
  • Une réunion de concertation est réalisée une fois par trimestre avec les référents prescripteurs.
  • Un Comité de pilotage se réunit une fois par an avec l’ensemble des partenaires : opérationnels, financeurs et institutionnels.

 Activités et services proposés :

Dans le cadre notamment de l’Accueil de jour et de l’Accueil de nuit, destinés à des publics en situation de très grande précarité, plusieurs services sont proposés aux usagers, dont un service de repas le midi et le soir. Une moyenne de 140 repas par jour et 360 repas le vendredi pour le week-end sont ainsi produits.

Depuis avril 2019 s’ajoutent la confection et la livraison de 20 repas par jour et 40 repas le vendredi pour le week-end pour La Maison Milada, situé dans l’Hôpital de Pontoise.

Partenariats :

  • Le Département du Val d’Oise et la Communauté d’Agglomération de Cergy-Pontoise
  • La Ville de Cergy

Conditions de ressources :

Aucune

Aides financières :

Aucune directe

Participation financière :

Aucune

Financement :

  • Subvention du Conseil Départemental
  • Subvention de l’Etat : Aide aux postes CDDI (ASP) / FDI
  • Subvention du Fonds Social Européen (AGFE)
  • Subventions de Fondations : Eiffage, Malakoff-Médéric, Agir pour l’emploi (FAPE – EDF), Dotation Transatlantique

Moyens humains :

  • 2 ETP Encadrement technique
  • 0,5 ETP Accompagnement social, professionnel et formation
  • 0,25 ETP Gestion et administration

Outils de travail :

  • Cuisine professionnelle entièrement équipée.
  • Un camion frigorifique