All posts by Fabienne PERRIN

Guide des dispositifs du Val d’Oise

Le guide des dispositifs d’accueil, d’hébergement, de logement accompagné et d’accès au logement est disponible. C’est l’aboutissement de deux années de travail dans le cadre d’une action transversale du Plan Départemental d’Action  pour le Logement et l’Hébergement des Personnes Défavorisées (PDALHPD).

Cliquez sur l’image pour télécharger ce guide (le sommaire est interactif)

 

SIAO : Publication « Référentiel – L’accès logement »

Le référentiel « Accès au logement » constitue l’une des actions de la Mission Logement du SIAO 95. Il s’appuie sur les 5 modules de formation dispensés aux travailleurs sociaux de structures par l’équipe de la Mission Logement et différents intervenants.

La volonté du SIAO 95 est d’apporter un soutien à l’ensemble des référents en charge d’accompagner les ménages hébergés et de contribuer à faciliter l’accès au logement social.

Il intègre en annexe la Charte partenariale DDCS/SIAO/AORIF pour l’accès  au  logement  des publics  sortants d’hébergement signée  le 14 décembre 2016 en Comité de Suivi SIAO 95.

 

Cliquer sur l’image pour télécharger le document

Rapport d’activité 2015 du SIAO 95

[gview file= »http://esperer-95.org/wp-content/uploads/Rapport-activité-SIAO-2015.pdf »]

Coordinations Territoriales du SIAO Val d’Oise – Avril 2016

[gview file= »http://esperer-95.org/wp-content/uploads/Présentation-CTS-12-avril-2016-Maux-hébergement-logement-Val-dOise.pdf »]

Nous avons le plaisir de vous inviter aux coordinations territoriales du SIAO Val d’Oise du mardi 12 avril 2016 :

« Les maux de l’hébergement et du logement accompagné en Val d’Oise »

La tension s’exerçant sur le secteur de la veille sociale et de l’hébergement-logement rend de plus en plus complexe l’accès des personnes à une solution adaptée, que celle-ci relève de l’hébergement, du logement adapté ou du droit commun. Plus de cinq ans après la mise en œuvre du SIAO, et outre l’absence ou le manque de place disponible, l’articulation entre l’offre et la demande vous semble-t-elle aujourd’hui acquise ? Il  semble nécessaire que les acteurs concernés puissent débattre autour de leurs difficultés et des axes d’améliorations entrevus, chacun de sa place dans le parcours des personnes : de la constitution d’une demande/évaluation sociale jusqu’à leur l’orientation vers une place d’hébergement/logement, en passant par la gestion de l’attente.

À partir des constats d’observation sociale du SIAO pour l’année 2015, nous convierons autour de la table des représentants :

  • de structures de premier-accueil (prescripteurs),
  • et des gestionnaires de structures d’hébergements, de résidences de logements accompagnés ou adaptés,

 

Coordination Territoriale du SIAO Val d’Oise – Novembre 2015

Les problématiques de santé, qu’elles soient d’ordre physique ou psychique, sont plus que jamais une préoccupation de l’ensemble des acteurs de l’accueil, de l’hébergement et de l’insertion.

Alors que la « psychiatrie et la précarité » avaient déjà été traitées lors d’une coordination en 2012 par le SIAO, il semblait nécessaire de réaborder ces thématiques à l’aube de la mise en œuvre des Conseils Locaux de Santé Mentale (CLSM) sur le Val d’Oise.

Les Coordinations Territoriales des 3 et 5 novembre 2015 portaient sur la santé et la précarité, où les intervenants furent nombreux : Anne-Lyse PENNEL et Ghislaine OLIVIER de l’Agence Régionale de Santé, Pauline GUÉZENNEC du Centre Collaborateur de l’Organisation Mondiale de la Santé, Françoise COURTIN, élue Mairie de Cergy, Docteur Laurent BERNARD BRUNEL du Centre hospitalier de Pontoise, Dalia OBEID de l’Atelier Santé Ville de Cergy, Marie BOBOT du CLSM Est Val d’Oise et Éric LEMERCIER du SIAO 93.

Au total 85 personnes étaient présentes à la Coordination de Cergy, et 60 à celle de Saint-Brice, avec une participation très diversifiée : structures d’hébergement et de logement intermédiaire (31%), haltes de jour, CCAS et mairies (27%) Conseil Départemental, organismes de santé (12%), services de l’État, bailleurs sociaux, équipes mobiles et maraudes, mais aussi Missions Locales, MECS, écoles sociales, associations de bénévoles, services médico-sociaux, sociaux judiciaires et AVDL… qui démontrent bien la transversalité des besoins des acteurs en matière de santé.

CTS nov 2015 Cergy1

En guise d’introduction de ces rencontres, un état des lieux des dispositifs de soins et de santé du département a pu être brossé : 6 centres hôteliers, 5 PASS, 10 CSAPA, 1 CAARUD, 4 CDS, des centres PMI, le réseau périnatal, SOLIPAM, 70 places d’ACT… tout en regrettant l’absence de Lits Haltes Soins Santé (LHSS) sur le Val d’Oise alors qu’il existe 385 places en Ile-de-France ! Ces structures médico-sociales constituées d’équipes pluridisciplinaires permettent une prise en charge des personnes sans-domicile ayant des problématiques de santé, sans pour autant nécessiter une hospitalisation. Gageons que le Val d’Oise ne reste pas encore l’un des parents pauvres de la région parisienne. ♦Télécharger le diaporama du SIAO

L’Agence Régionale de Santé (ARS) a pu rappeler la déclinaison du Programme Régional d’Accès à la Prévention et aux Soins (PRAPS) dans le département, avec notamment la mise en place d’un comité de pilotage depuis fin 2014. Ce dernier doit permettre de mobiliser les acteurs autour d’un diagnostic commun, de débattre sur la mise en œuvre de plans d’actions et de groupes de travail, ainsi qu’un suivi et une évaluation tous les ans.

L’enquête réalisée par l’ARS auprès des structures d’hébergement et de veille sociale met en avant une certaine homogénéité des structures dans leurs besoins en matière de santé où la Santé Mentale revient en premier lieu. Arrivent ensuite l’accès aux droits et aux soins, les addictions, la prévention et l’éducation à la Santé, la périnatalité, le vieillissement (résidences sociales/ FTM/ Maison Relais) et les IST.

Comme axe de travail, une concertation et une formalisation des partenariats pourraient être menées par territoire entre les centres hospitaliers et les structures sociales. Les Coordinations territoriales du SIAO de novembre constituent déjà un premier acte de rapprochement entre les acteurs de santé et ceux du social.

Il est également préconisé de mettre en place des conventions entre la CPAM et les PASS, ainsi que de signaler les dysfonctionnements en matière d’accès au droit et à la domiciliation aux autorités compétentes (CPAM et DDCS). Au vu des nombreuses réactions dans la salle (St Brice surtout), les problèmes d’accès au soin et de domiciliation restent encore très prégnants, même si certains notent de réelles améliorations en termes de délai, suite par exemple à une convention avec la CPAM pour l’AME. Concernant le financement d’un poste de psychologue pour des consultations avancée au sein des structures, l’ARS a déclaré avoir de « bons espoirs » que cela aboutisse. ♦ Télécharger le diaporama de l’ARS

Outre le renforcement des moyens des PASS, le PRAPS préconise également de développer les Conseils Locaux de Santé Mentale (CLSM) qui sont encore à leurs balbutiements sur le Val d’Oise et méconnus des acteurs de terrain. Pauline GUÉZENNEC, du Centre Collaborateur de l’OMS, a apporté un éclairage national sur les CLSM qui sont des « espaces de concertation et de coordination entres les élus locaux, la psychiatrie publique, les représentants d’usagers et l’ensemble des professionnels du territoire » permettant de décloisonner les champs de compétence et la mise en place d’actions concrètes pour la santé mentale de la population. Les CLSM, véritables « lieux de démocratie participative », permettent notamment d’informer les élus sur les problématiques de santé mentale. Encore qu’une trentaine en 2010, 125 CLSM sont actuellement opérationnels.

Parmi les thématiques les plus souvent traitées au sein de CLSM, on retrouve les actions de maintien dans le logement (partenariat psychiatrie/ bailleurs/ municipalités, et protocoles de prise en charge des syndromes de Diogène et d‘incurie), des actions de préventions et d’informations sur les troubles de Santé Mentale permettant de lutter contre la stigmatisation, ou encore la mise en place de Cellules de situations individuelles complexes (situations de « patate chaude », interdépendance des prises en charge, saturation et malaise des professionnels…). ♦ Télécharger le diaporama du CCOMS

Sur le Val d’Oise, 3 CLSM sont dorénavant opérationnels : sur les Communautés d’Agglomération du Haut Val d’Oise et de Cergy-Pontoise, ainsi que sur le territoire Est Val d’Oise.

Marie BOBOT, coordonnatrice du CLSM Est Val d’Oise est venue présenter le contexte de sa création. Après une ouverture le 15 janvier 2015, un état des lieux des besoins en santé mentale a été mené lors du 1er semestre auprès 128 acteurs répartis sur 4 communes (Garges-lès-Gonesse, Goussainville, Sarcelles et Villiers-le-Bel). Les besoins recensés ont ainsi permis de dégager des actions thématiques déclinées en 4 groupes de travail : Logement ; Emploi ; Loisir et citoyenneté ; Santé mentale et adolescents ; Situations dites « complexes ».

CTS nov 2015 St-Brice1

Il a été souligné que les CLSM restent ouverts et que les acteurs sociaux sont invités à y participer (l’Assemblée plénière du CLSP Est Val d’Oise se tiendra le 10 décembre prochain), malgré tout la participation des usagers demeure difficile à appliquer. ♦ Télécharger le diaporama du CLSM Est Val d’Oise

Un des freins au développement et à la pérennité des CLSM réside dans les moyens mis en œuvre en termes de coordination. Comme l’a souligné Françoise COURTIN, élue à la Mairie de Cergy, l’ARS ne finance que 50% du poste de coordinateur, ce qui implique que les collectivités territoriales puissent subventionner l’autre moitié dans un contexte de restrictions budgétaires. La Communauté d’Agglomération de Cergy-Pontoise (CACP) s’est malgré tout engagée dans un CLSM en raison des forts besoins sur le territoire de la Ville Nouvelle. Voté le 29 septembre 2015 à l’Assemblée de la CACP, le 1er comité de pilotage du CLSM devrait se tenir en décembre ou janvier prochain. Là encore, les membres sont à définir, et les actions, à construire.

Enfin, Éric LEMERCIER du SIAO de Seine-St-Denis a pu apporter un regard extérieur en présentant sa mission « Axe Santé ». Celle-ci favorise l’interconnaissance des acteurs sociaux et médicaux-sociaux, qui rencontrent bien souvent les mêmes publics. La Concertation Technique de l’Urgence (CTU), animée par le SIAO 93, est un des outils de réflexion et de prise de décision pour les travailleurs socio-médicaux. Le principe est de discuter de situations problématiques nécessitant une prise de décisions rapides. Ces temps d’échange doivent permettre l’émergence d’une culture commune. Un parallèle peut-être fait avec le Val d’Oise où la Commission Situation Complexe répond aux mêmes principes, même si les acteurs sociaux-médicaux ne sont que peu représentés.

À noter que le SIAO 93 ne participe pas au CLSM et interroge sur l’investissement de cet outil par les structures d’hébergement et de la veille sociale. Espérons que dans le Val d’Oise, les acteurs sociaux s’en saisiront ! ♦ Télécharger le diaporama du SIAO93

Les prochaines Coordinations territoriales du SIAO se tiendront le mardi 12 avril 2016 et le jeudi 14 avril 2016.

Vous pouvez télécharger ci-dessous les différentes présentations de ces rencontres :

Nous remercions l’ensemble des intervenants :

  • Ghislaine OLIVIER, Responsable du Département Prévention – Promotion de la Santé, Agence Régionale de Santé (ARS),
  • Anne-Lyse PENNEL, Déléguée territoriale DT95 de l’Agence Régionale de Santé (ARS),
  • Pauline GUÉZENNEC, Chargée de mission au Centre Collaborateur de l’Organisation Mondiale de la Santé (CCOMS),
  • Françoise COURTIN, Adjointe au maire déléguée à la santé et au handicap à la Mairie de Cergy ;
  • Docteur Laurent BERNARD BRUNEL, Centre hospitalier de Pontoise, référent CLSM de Cergy-Pontoise,
  • Dalia OBEID, de l’Atelier Santé Ville de Cergy,
  • Éric LEMERCIER, chargé de mission « Santé » au SIAO 93,
  • Marie BOBOT, Coordonnatrice du CLSM Val d’Oise Est.

Rappel du programme :

► Rappel des dispositifs de soins sur le Val d’Oise

► Présentation de l’enquête de l’ARS sur les besoins de santé des structures d’accueil, d’hébergement et de logement, et perspectives de travail du PRAPS

► Présentation des Conseils Locaux de Santé Mentale et état des lieux national (par l’Agence Régionale de la Santé, du Centre Collaborateur de l’Organisation Mondiale de la Santé)

► Témoignage d’acteurs locaux (élus, Atelier Santé Ville, coordinateurs de CLSM, SIAO francilien)

1er octobre 2015 : Rencontre SIAO 95 et Partenaires d’un public jeune

Flyer jeunes rencontre du 01102015

Journée « Portes Ouvertes » sur le site de l’OASIS

L’Association organisation sa journée annuelle  « Portes ouvertes » sur le site de l’Oasis le vendredi 29 mai 2015. La thématique de la journée portera sur la Citoyenneté vue par les usagers au travers du projet art graphique mené sur 6 mois avec l’Association «  ateliers arrosés ».

[gview file= »http://esperer-95.org/wp-content/uploads/2015/05/JPO-affiche-2015-4.pdf »]