Archives par mot-clé : politique

Bilan de la Conférence Migration & Économie

Mercredi 20 mars 2019 avait lieu la conférence Migration & Économie organisée par ESPERER 95, dans le cadre de ses 40 ans.
L’occasion pour l’Association de faire un point sur les conditions d’accueil des demandeurs d’asile en France, de mettre à mal les préjugés sur les implications sociales et économiques de l’intégration des migrants et d’échanger, avec ses partenaires, sur des solutions concrètes.

Retour sur un après-midi riche en débats et en informations.

Les discours furent passionnés et engagés lors des plaidoyers sur la Loi Asile et Immigration, promulguée le 10 septembre 2018.

Philippine Parastatis, Évelyne Hanau et Maurice Peyrot ont dénoncé une loi inadaptée et inutile, portant atteinte aux droits individuels des étrangers et ont interpelé Aurélien Taché sur la détérioration des conditions d’accueil des demandeurs d’asile.

Ce constat était partagé par Julie Pichon, Marion Jeffroy et Mamadou D., respectivement Cheffe de service du CAES « La Patinoire », travailleuse sociale de l’HUDA de Bernes-sur-Oise et demandeur d’asile hébergé à l’HUDA d’Argenteuil, venus rendre compte des difficultés quotidiennes rencontrées par les réfugiés en attente de régularisation.

Le Député de la 10e circonscription de Val d’Oise, Aurélien Taché, venu présenter son rapport « 72 propositions pour une politique ambitieuse d’intégration des étrangers arrivant en France », a défendu son engagement à faciliter l’intégration des demandeurs d’asile ayant obtenu leur titre de séjour, en s’opposant parfois aux décisions gouvernementales.

Cette intégration fait de l’accueil des migrants un enjeu social et économique pour la France.

Ekrame Boubtane, Économiste et Chercheuse spécialisée sur les implications macroéconomiques des migrations internationales dans les pays d’Europe de l’Ouest, a présenté le résultat de ses recherches de l’impact des migrations sur l’économie française. L’accueil des réfugiés, majoritairement en âge de travailler et pouvant répondre aux besoins en main-d’œuvre de certains secteurs d’activité (bâtiment, restauration…), au sein d’une population française vieillissante, permet de renforcer l’activité économique du pays et les finances de l’État, par les cotisations perçues. Au contraire d’être une charge financière, investir dans l’intégration des réfugiés permet de créer de la richesse nationale.

Pour bénéficier de cet impact économique positif, encore faut-il que les accès des réfugiés au marché du travail ou au logement ne soient pas obstrués.

C’est tout l’enjeu du nouveau projet de Plateforme d’intégration des personnes réfugiées imaginé par ESPERER 95. Présentée lors de cette conférence, cette proposition vise à accompagner les réfugiés vers la formation, l’emploi et l’hébergement, grâce à l’expertise des différents pôles de l’Association et de ses partenaires.

Alors que la DDCS dispose de lieux d’hébergement qui ne trouvent pas de locataires dans certaines régions et que certains emplois accessibles à des réfugiés restent vacants faute d’accompagnement et d’information des entreprises, comme l’ont confirmé Riad Bouhafs et Saïd Issack, un tel dispositif permettrait de faire coïncider les attentes de tous les acteurs du secteur.

À travers cette conférence, ESPERER 95 souhaitait relancer le débat public sur l’accueil des étrangers en France, en donnant la parole aux différentes parties prenantes, afin de prouver qu’une autre voie est possible.

Pari gagné !

La qualité de cette conférence étant à l’image de ses intervenants, ESPERER 95 remercie :

– José Guérin, Directeur de la radio RGB et présentateur de l’émission « Les solidarités au-delà des mots », qui a su animer avec brio cette conférence
– Philippine Parastatis, Administratrice d’ESPERER 95 et Avocate spécialisée en Droit des étrangers
– Évelyne Hanau, Bâtonnière du Val-d’Oise
– Maurice Peyrot, Administrateur d’ESPERER 95 et Président de la Fédération de la ligue des droits de l’Homme du Val-d’Oise
– Aurélien Taché, Député de la 10e circonscription du Val-d’Oise et auteur du rapport « 72 propositions pour une politique ambitieuse d’intégration des étrangers arrivant en France
– Julie Pichon, Cheffe de service du CAES « La Patinoire »
– Marion Jeffroy, Travailleuse sociale de l’HUDA de Bernes-sur-Oise
– Mamadou D., demandeur d’asile hébergé à l’HUDA d’Argenteuil
– Ekrame Boubtane, Économiste, Chercheuse et Maitre de Conférence à l’Université de Clermont-Auvergne
– Lucile Skrypczak, Responsable des appels à projets d’ESPERER 95
– Alain Chabo, Directeur général adjoint d’ESPERER 95
– Marc Kieny, Président de la CIMADE Île-de-France
– Riad Bouhafs, Directeur de la DDCS du Val-d’Oise
– Saïd Issack, Conseiller « Emploi-Formation » de la DIAIR