Archives par mot-clé : cinéma

Partenariat UTOPIA – 12 Jours

12 Jours
Écrit et réalisé par Raymond DEPARDON

MARDI 28 NOVEMBRE – 20H30
à UTOPIA SAINT-OUEN-L’AUMÔNE – AVANT PREMIERE

ESPERER 95 et les Cinémas UTOPIA organisent, en partenariat avec le Tribunal d’Instance de Pontoise et le Barreau des Avocats du Val d’Oise, un cycle de conférences :

La justice se raconte…
second rendez-vous

 » Complexité de l’hospitalisation sous contrainte, quand le justiciable est patient « 

… suivie d’une rencontre-débat avec Thierry Castagnet, premier vice-président adjoint au tribunal d’instance de Pontoise et Maître Sébastien Raynal, avocat.

 

Plus d’informations en cliquant ici

 

Revivez la soirée débat « Justice/Prison/Réinsertion » à l’Utopia

Il est 21 heures dans le cinéma Utopia de Saint-Ouen L’aumône lorsque les lumières s’éteignent. Le documentaire de Raymond Depardon « 10e chambre, instant d’audience » démarre. Les séquences s’enchaînent, ponctuées par les rires et les discussions en catimini de la salle. 

Salle, cinéma, Utopia, saint ouen l'aumone, soirée débat, ESPERER 95, Joly Coz, Philippe Houillon, frédéric Zajac, prison, réinsertion, 10e chambre, instants d'audience, Raymond Depardon

Afin de lire la critique du documentaire de Raymond Depardon « 10e chambre, instants d’audience« , cliquez-ici.

Une fois la toile terminée, la lumière revient et les trois intervenants de ce débat se présentent devant l’audience. Il s’agit du député Philippe Houillon, arrivé en retard pour cause de débat entre François Fillon et Alain Juppé, le bâtonnier de l’ordre Frédéric Zajac, et la présidente du tribunal de grande instance de Pontoise, madame Joly-Coz. Après une brève introduction de la part des hôtes de cette soirée, une première personne se rue sur le micro afin de lancer les hostilités.

La profession est abandonnée par les hommes

Si ce documentaire est âgé de 10 ans maintenant, les trois intervenants sont d’accord pour admettre que très peu de choses ont changé depuis, tout en saluant la maîtrise de la magistrate présente tout au long du documentaire. A partir de là, des questions plus concrètes sont posées. Existe-t-il des alternatives à la prison? Madame la Présidente insiste sur le fait que ce ne sont pas les alternatives qui manquent, mais les moyens de les mettre en oeuvre. Encore pire, elle déplore un abandon de la profession par les jeunes hommes, ce qui pose le problème de la parité du domaine. Monsieur le député confirme en balançant les chiffres, quelques 8 milliards sont mis dans le judiciaire, ce qui fait près de 2% du budget national.

Mais le clou de la soirée sera la tirade, le cri de colère d’une dame, se demandant comment la justice peut-être si expéditive dans certains cas, et si laxiste dans d’autres. Afin de s’expliquer, elle prend en exemple différents cas tel celui de l’ancien président Nicolas Sarkozy toujours en liberté alors qu’il n’a fallu qu’une nuit pour incarcérer les frères d’Adama Traoré.  La réponse, cinglante mais précise, ne se fera pas attendre. Si elle vous intéresse, vous pouvez voir les interventions de Madame la Présidente ainsi que de Monsieur Zajac sur la page Facebook d’ESPERER 95. Les questions continuent de fuser et seul l’heure tournante obligera les participants à rentrer chez eux. La prochaine soirée débat aura lieu le jeudi  2 février et aura comme thème : « les punitions alternatives », soyez présents.