Newsletter N°06 – 2017

Newsletter N°06 – 2017

Retrouvez la Newsletter N°06-2017 du mois de juillet 2017 en cliquant ici   FÊT’ESPÉRER 1ère Edition 27 juin 2017 Articles similaires

FÊT’ESPÉRER 1ère Edition 27 juin 2017

FÊT’ESPÉRER 1ère Edition 27 juin 2017

Retrouvez notre programme à télécharger ici Télécharger le communiqué de presse ici   Newsletter N°06 – 2017 Bulletin Info SIAO 95 juin 2017 Articles similaires

Bulletin Info SIAO 95 juin 2017

Bulletin Info SIAO 95 juin 2017

Au sommaire ce mois-ci : Indicateurs SIAO/115 2017, Bilan de la période hivernale 2016/2017, L’étude « Organiser la sortie de détention : de la prison vers le logement » est publiée ! Poursuite des travaux du … Continuer la lecture de Bulletin Info SIAO 95 juin 2017

Rapport d’activité et d’observation sociale 2016 du SIAO 95

Rapport d’activité et d’observation sociale 2016 du SIAO 95

Le Rapport d’activité et d’observation sociale du SIAO Val d’Oise de l’année 2016 est à présent disponible. Nous avons souhaité mettre en avant le versant « observation sociale départementale » qui est une mission … Continuer la lecture de Rapport d’activité et d’observation sociale 2016 du SIAO 95

SIAO : Publication “Référentiel – L’accès logement”

SIAO : Publication “Référentiel – L’accès logement”

Le référentiel « Accès au logement » constitue l’une des actions de la Mission Logement du SIAO 95. Il s’appuie sur les 5 modules de formation dispensés aux travailleurs sociaux de structures par l’équipe … Continuer la lecture de SIAO : Publication “Référentiel – L’accès logement”

SIGNATURE DU PROTOCOLE D’ACCORD

Le Département du Val d’Oise et l’association ESPERER 95, gestionnaire du SIAO, ont trouvé un accord pour la prise en charge des publics de l’Aide Sociale à l’Enfance.

Le 6 décembre dernier, après presque 18 mois de réflexion et de travaux avec le Conseil Départemental, le « protocole d’accord entre le CD, la DDCS et l’association ESPERER 95 gestionnaire du SIAO » a été validé et marque le début de la mise en œuvre opérationnelle de ce vaste chantier. En effet, depuis la fin de l’alternance de prise en charge impulsée par ESPERER 95 et la condamnation du Conseil Départemental par la justice dans sa volonté de ne plus prendre en charge l’hébergement, les évènements se sont accélérés et certains décideurs ont changé. Pour rappel, les services de l’Aide Sociale à l’Enfance sont venus nous rencontrer, il y a quelques mois, et au regard de l’organisation interne de la plateforme 115 et du dispositif hôtelier, ont souhaité nous confier la gestion de la mise à l’abri à l’hôtel du public ASE, à savoir les femmes enceintes et les mères isolées avec leurs enfants de moins de trois ans qui ont besoin d’un soutien matériel et psychologique. Public relevant du service de l’aide sociale à l’enfance sur décision du Président du Conseil Départemental, comme le prévoit l’article L.222-5 4° du Code de l’action sociale et des familles. C’est une réelle avancée à plusieurs titres, d’une part il démontre que, dans l’intérêt des ménages, le Conseil Départemental est en capacité de revoir ses positions et de travailler avec le SIAO, sur cette question.

D’autre part, pour le Conseil Départemental, il y a une réelle plus-value dans ce fonctionnement ; Pour leurs agents, qui ne se verront plus être en recherche d’hôtel pour leur situation, ou dans la délivrance de « bons d’urgence », de négociations ou régulations avec les hôteliers, et auront un regard différent via les diagnostics de travailleurs sociaux du 115 et les interventions dans les hôtels de notre équipe mobile, etc… Enfin, dans un contexte extrêmement tendu, pour le Conseil Départemental, c’est également une économie budgétaire importante, puisque nous coûtons bien moins cher que PROMOTEL…

De notre côté, l’enjeu est très important et la mise en œuvre sera difficile. Nous devrons faciliter le travail des équipes en maintenant une collaboration étroite avec les responsables du CD, et d’ores et déjà des temps de travail sont fixés dans les semaines à venir et permettre un démarrage de l’action courant Janvier 2017. Autre point important, ce public « échappait » à l’observation sociale départementale que nous menons. Demain, nous pourrons davantage identifier les besoins réels du territoire et tenter de favoriser le développement d’une offre adaptée.

La prise en charge d’une femme enceinte ou d’une mère accompagnée d’un enfant de moins de trois ans. La Cour administrative d’Appel de Versailles a tranché lors de son audience publique du 15/12/16 : la requête du Département du Val d’Oise est rejetée, la prise en charge par le service de l’Aide Sociale à l’Enfance des femmes enceintes et des mères isolées avec leurs enfants de moins de trois ans relève bien du Conseil Départemental.

La première Newsletter d'ESPERER 95
Edito du Liaison de rentrée N° 42