Espace Social Pour l'Education la Réinsertion et la Réflexion

Conférence “Les parcours migratoires”

Conférence “Les parcours migratoires”

Conférence sur « Les parcours migratoires » Jeudi 26 octobre 2017 –13h30 – 18h00 Auditorium de l’IPSL – 3 Boulevard de l’Hautil – 95000 Cergy Le 26 octobre prochain, ESPERER 95 s’associe une nouvelle … Continuer la lecture de Conférence “Les parcours migratoires”

Répertoire des acteurs sociaux du Val d’Oise 2017

Répertoire des acteurs sociaux du Val d’Oise 2017

La version 2017 du répertoire des acteurs sociaux du département Val d’Oise  est maintenant disponible. Le sommaire est interactif ; n’hésitez pas à cliquer. Si vous souhaitez être ajouté dans le répertoire, … Continuer la lecture de Répertoire des acteurs sociaux du Val d’Oise 2017

Bulletin Info SIAO 95 octobre 2017

Bulletin Info SIAO 95 octobre 2017

Au sommaire ce mois-ci : Indicateurs SIAO 2017(p1) 1er semestre 2017 : bilan Hébergement-Logement du SIAO (p2) Publication du Guide des dispositifs du Val d’Oise (p3) Le « Répertoire des acteurs sociaux du … Continuer la lecture de Bulletin Info SIAO 95 octobre 2017

Guide des dispositifs du Val d’Oise 2017

Guide des dispositifs du Val d’Oise 2017

Le guide des dispositifs d’accueil, d’hébergement, de logement accompagné et d’accès au logement est disponible. C’est l’aboutissement de deux années de travail dans le cadre d’une action transversale du Plan Départemental d’Action  … Continuer la lecture de Guide des dispositifs du Val d’Oise 2017

Rapport d’activité et d’observation sociale 2016 du SIAO 95

Rapport d’activité et d’observation sociale 2016 du SIAO 95

Le Rapport d’activité et d’observation sociale du SIAO Val d’Oise de l’année 2016 est à présent disponible. Nous avons souhaité mettre en avant le versant « observation sociale départementale » qui est une mission … Continuer la lecture de Rapport d’activité et d’observation sociale 2016 du SIAO 95

CHU des Carrières

Le Centre d’Hébergement des Carrières se décline en deux unités d’hébergement : un centre d’hébergement collectif (identifié jusqu’à l’été 2013 sous le nom « Hôtel social des Carrières ») et un regroupement de 17 appartements partagés.

cour intérieure

Implantation :
  • Le quartier Canrobert / Saint-Martin pour le centre d’hébergement collectif.
  • Les communes de la communauté d’Agglomération de Cergy-Pontoise, la ville de Garges-les-Gonesse, la ville de Cormeilles en Parisis et la ville de Bessancourt pour les appartements partagés.

Date de création / Genèse :

  • ecxterieur facadeCréation des premières places d’hébergement d’urgence sur des logements en 1993 avec la mise en place de « l’Aide aux organismes Logeant à titre Temporaire des personnes défavorisées (ALT) ». dont l’Association a pu bénéficier.
  • Ouverture de l’Hôtel social des Carrières en janvier 1995.

Mission :

Accueillir et héberger des ménages à la rue (en situation : d’exil, d’exclusion, de précarité…) orientés par le SIAO du 95 et en appui d’actions socio-éducatives et d’insertion, les aider, à travers un accompagnement global adapté et individualisé, à retrouver leur autonomie personnelle et sociale durable aux fins de favoriser leur sortie d’hébergement vers un habitat adapté ou un logement autonome.

Statut :

Centre d’Hébergement d’Urgence (CHU).

Conventions / protocoles

  • Convention pluriannuelle d’objectifs relayée par l’établissement d’un CPOM pour début 2016.
  • Convention avec le CSAPA DUNE.
  • Convention avec le Réseau d’accueil et d’hébergement des étrangers victimes de la traite des êtres humains et de l’esclavage (ACSé).
  • Convention avec la CAF pour le fonctionnement du Lieu d’Accueil Enfants Parents.
  • Protocole avec le Pôle socio-judiciaire de l’Association sur l’accueil des auteurs de violences conjugales et les PPSMJ en aménagement de peine.

Rattachement aux dispositifs AHI départemental :

Le Centre d’hébergement des Carrières est intégré aux dispositifs Accueil/Hébergement/Insertion (AHI) du département et au Plan Départemental d’Action pour le Logement et l’Hébergement des Personnes défavorisées (PDALHP).

mere et enfants noir et blanc

Cadre juridique de référence :

  • Loi de lutte contre l’exclusion de 1998 (n°98-657).
  • Circulaire UHC/IUH/6 n°2000-16 du 9 mars 2000 relative aux opérations financées sur la ligne d’urgence.
  • Loi de rénovation du secteur social et médico-social de 2002 (loi n°2002-2).
  • Circulaire DGAS/1A/LCE/2007/90 du 19 mars 2007 définissant le principe de continuité dans la prise en charge des personnes sans-abri posé par l’article 4 de la loi DALO du 5 mars 2007.
  • Loi instituant le Droit au Logement Opposable de 2007 (n°2007-290) et précisant la domiciliation.
  • Décret du 13 septembre 2007 (n°2007-1352) sur la protection des victimes de la traite en France.
  • Circulaire UHC/IUH du 4 juillet 2008 relative à la mise en œuvre de la politique du logement et à la programmation des financements aidés de l’Etat pour 2008.
  • Loi de mobilisation pour le logement et la lutte contre les exclusions de 2009 (n°2009-323).

Publics accueillis:

Sur le centre d’hébergement collectif : des familles, des couples sans enfants, des familles monoparentales, des personnes isolées. Pour les personnes isolées :  des femmes et hommes victimes de la traite des êtres humains sur une place, des hommes auteurs de violences conjugales sur deux places, des hommes en aménagement de peine (placement extérieur individualisé) sur deux places, des hommes ou femmes en situation d’addiction « sortant de détention » sur deux places, et des hommes en grande exclusion orientés par le 115 pour une mise à l’abri nuit/nuit sur 5 places.

→ Sur les appartements partagés extérieurs : des familles, des couples sans enfants, des familles monoparentales, une femme victime de la traite des êtres humains.

Sur les deux dispositifs, accueil sur 18 places spécifiques de femmes sur le point d’accoucher et à leur sortie de maternité avec un accompagnement psychologique.

air de jeux

Hormis les publics accueillis dans le cadre de conventions spécifiques, l’ensemble des ménages sont orientés par le SIAO du Val d’Oise.

Capacité d’accueil :

Sur le centre d’hébergement collectif : 35 places dont 5 places pour un hébergement nuit par nuit et 8 places sous conventions diverses.

Sur les appartements partagés : 71 places dont une place pour l’accueil d’une femme victime de la traite des êtres humains et 4 places dont l’orientation est prononcée par le CCAS de la commune de Bessancourt.

Durée du séjour et contractualisation :
  • De une à trois nuits pour les cinq personnes orientées par le 115 pour une mise à l’abri sur le Centre d’hébergement collectif.
  • Durées déterminées par convention avec le Pôle socio-judiciaire sur les cinq places accueillant des publics sous main de justice (en aménagement de peine ou auteurs de violences conjugales).
  • Durées indéterminées pour la très grande majorité des ménages orientés par le SIAO et le CSAPA Dune (durée médiane d’un hébergement : 21 mois).
  • Pour les accueils au-delà de trois nuits, le contrat d’hébergement d’accompagnement et d’engagements réciproques est proposé à la personne admise à l’issue du premier mois d’accueil. Le contrat est renouvelé tous les trois mois.

Forme d’habitat :
Sur le centre d’hébergement collectif : chambres individuelles ou de deux à trois lits, équipées (sanitaire, mobilier…), cuisine et salle à manger collectives, local occupé par le LAEP Lieu d’Accueil Enfants Parents)
Sur les appartements partagés : chambres individuelles ou de deux à trois lits, équipées en mobilier, sanitaire, cuisine et salle à manger collectifs.

RSF I3F est propriétaire des locaux.

Accueil et horaires d’accueil :

openOuverture du Centre d’Hébergement 24H/24 et 365j/365 (présence permanente de personnel).

Accueil 24H/24 en semaine et le weekend pour les cinq places mises à disposition du 115 pour une mise à l’abri et sur la période « plan grand froid ».

Modalités de fonctionnement et de l’accompagnement :
  • Accueil inconditionnel et immédiat à partir de l’orientation du SIAO 95.
  • Le Centre d’Hébergement des Carrières est composé d’une équipe socio-éducative pluridisciplinaire (ES, AS, CESF…). Cette dernière a développé au fil des années, des compétences spécifique en matière : d’accompagnement aux problématiques d’exil de déracinement et d’interculturalité, de soutien à la monoparentalité, de prise en charge des femmes victimes de la prostitution ou de la traite et d’accompagnement de femmes enceintes, avant et après leur accouchement.

L’équipe propose trois types d’accompagnement :

  • Un accueil plus humanitaire lié à la mise à l’abri de personnes en grande exclusion pour une à trois nuits.
  • Une prise en charge plus spécifique, adaptée aux typologies des publics accueillis par voie de conventions : publics toxicomanes ou victimes de prostitution, PPSMJ…
  • Un accompagnement par étape pour les autres ménages : phase d’accueil, phase de stabilisation (régularisation, accès aux droits, travail sur la parentalité et les besoins d’appartenance), phase d’insertion (mise en œuvre du projet de vie : recherche d’un emploi stable, préparation au relogement autonome)…

Activités et services proposés :

Domiciliation des personnes, consultations psychologiques individuelles à l’admission et à la demande, accompagnement socio-éducatif global (ouverture des droits administratifs, instruction de dossiers DALO…), réalisation et mise en circulation d’un répertoire sur l’ouverture des droits et accompagnement global à l’accès aux droits, interventions sociales d’intérêt collectif, information et ateliers collectifs sur l’aide à la recherche de logement, sorties culturelles, ludiques (fête de fin d’année, fête des voisins, ateliers cuisine…).

Partenariats :

CSAPA DUNE , le réseau Accueil Sécurisant ACSé, Tilt services, le service Accompagnement Formation de l’Association, les épiceries solidaires « le Maillon » et « le Pélican », les groupes scolaires, le service social départemental, les PMI, le réseau école et famille, les CCAS, les services sociaux ces centres hospitaliers, RSF I3F pour le relogement des ménages prêts au relogement…

Conditions de ressources :

Sans conditions de ressources.

Aides financières :

Oui : exceptionnelles et sous forme de secours d’urgence.

Participation financière :

Oui, dès que les ménages obtiennent des ressources. Ce montant est fixé dans le contrat d’hébergement et correspond à 17% des ressources.

Financement :

  • Financement de l’Etat (DDCS).
  • Financement de la CAF pour le fonctionnement LAEP.
  • Participation des personnes hébergées à leurs frais d’hébergement.

Moyens humaieducns :

Trois travailleurs sociaux, des surveillants de nuit, deux maîtresses de maison, un chef de service auxquels se rajoute un mi-temps de psychologue.


Outils de travail :

Le projet associatif, la charte de l’accompagnement social, le registre de sécurité, le cahier de procédures, le projet d’établissement, le livret d’accueil et le contrat d’engagements réciproques, le rapport d’évaluation externe (2010), la fiche incident, la fiche d’entretien d’évaluation SIAO, le Conseil de la Vie Sociale (CVS), le LAEP…

Projet:

La mise en place d’un réseau d’assistantes maternelles en partenariat avec le RAM.