Espace Social Pour l'Education la Réinsertion et la Réflexion

Bulletin Info SIAO 95 juin 2017

Bulletin Info SIAO 95 juin 2017

Au sommaire ce mois-ci : Indicateurs SIAO/115 2017, Bilan de la période hivernale 2016/2017, L’étude « Organiser la sortie de détention : de la prison vers le logement » est publiée ! Poursuite des travaux du … Continuer la lecture de Bulletin Info SIAO 95 juin 2017

Rapport d’activité et d’observation sociale 2016 du SIAO 95

Rapport d’activité et d’observation sociale 2016 du SIAO 95

Le Rapport d’activité et d’observation sociale du SIAO Val d’Oise de l’année 2016 est à présent disponible. Nous avons souhaité mettre en avant le versant « observation sociale départementale » qui est une mission … Continuer la lecture de Rapport d’activité et d’observation sociale 2016 du SIAO 95

SIAO : Publication “Référentiel – L’accès logement”

SIAO : Publication “Référentiel – L’accès logement”

Le référentiel « Accès au logement » constitue l’une des actions de la Mission Logement du SIAO 95. Il s’appuie sur les 5 modules de formation dispensés aux travailleurs sociaux de structures par l’équipe … Continuer la lecture de SIAO : Publication “Référentiel – L’accès logement”

Le mot de la Présidente

Plus que jamais, les principes fondateurs d’ESPERER 95 sont d’actualité et demeurent indispensables à la cohésion de notre société : insertion, prévention de la délinquance, droit au logement, mise à l’abri, prévention de la récidive, développement des peines alternatives à la prison sont au cœur de nos missions.

La situation sociale est extrêmement dégradée, les conséquences en termes d’exclusion et de précarité font de plus en plus de ravages : augmentation du nombre de sans-abris, de mal logés, arrivée des migrants, inflation carcérale.

Dans ce contexte,  la situation est parfois ignorée, car elle apparaît comme inéluctable, quand elle n’est pas stigmatisée. La stigmatisation prend bien souvent le pas sur la réflexion et le débat et l’exclusion est regardée avec de moins en moins de bienveillance.

L’Etat et les collectivités sont exsangues, c’est dans cet environnement difficile  que travaillent les associations : crédits publics en baisse, procédures et législations nouvelles, contrôles, face à une précarité grandissante.

Chaque jour, nous travaillons, équipe de direction, salariés et administrateurs pour le bien des publics accueillis, dans un cadre digne et dans le respect de nos valeurs que l’on retrouve dans chacune de nos actions : humanisme, égalité, laïcité.

L’ambiance « tout sécuritaire » et ses lois nouvelles nées des attentats et des actes de barbarie que connaît la France ont rendu inaudible notre indignation sur l’inflation carcérale et notre discours sur les peines alternatives et les aménagements de peines.

Notre choix pour l’accueil des « migrants » renvoie à une position politique de l’Association. Participer à l’accueil des populations chassées par les guerres et les dictatures nous a semblé une évidence. Il est de notre devoir que d’accueillir dignement ces réfugiés politiques qui prennent la décision de tout quitter : famille, maison, travail, réseaux, environnement de sa culture et de sa langue maternelle, pour s’embarquer, à merci des passeurs, sur de fragiles embarcations.

Notre ancrage et le dialogue avec les collectivités locales participent de la bonne mise en œuvre de nos missions. Nous bénéficions de la confiance de l’Etat, ce qui contribue à un travail partenarial de qualité. Nous nous devons de répondre aux demandes mais jamais par opportunisme ni complaisance et toujours en vérifiant que la mission demandée est en adéquation avec nos valeurs.

ESPERER 95 a beaucoup grandi ces dernières années. Nos coopérations, la maitrise de notre croissance se sont faits sur la base de choix réfléchis, conformes à notre projet associatif et en fonction des besoins pour lesquels nous sommes sollicités. Ce développement doit se faire en étant vigilants sur deux points qui peuvent paraître contradictoires, c’est donc un savant équilibre.

Notre croissance ne doit en aucun cas faire peser un risque sur la qualité de nos actions et notre capacité à organiser le travail de nos professionnels. Dans le même temps, l’Association doit avoir toute sa place dans le département et se développer selon les besoins et en fonction de notre savoir-faire sur d’autres territoires.

La pérennité du militantisme au sein de l’Association et notre engagement constant sont l’œuvre d’un travail commun dans le cadre d’une vision partagée entre tous les acteurs de l’Association.

La Présidente d’ESPERER 95
Agnès COFFIN